2ème Rapport intermédiaire, Août/Septembre 2013

MOUVEMENTS MIGRATOIRES DE CIGOGNES BALISÉES

 Le compte-rendu ci-après analyse les mouvements migratoires des cigognes balisées du projet « SOS Cigogne », à partir de la situation décrite par le dernier rapport jusqu’à l’état actuel au 9.09.2013. 

Des détails supplémentaires relatifs au comportement migratoire peuvent être trouvés facilement sur les cartes du site http://projekt-storchenzug.com. Pour analyser le comportement des cigognes, il est possible sur chaque carte des mouvements migratoires de sélectionner une période déterminée et de superposer une carte avec toutes les décharges publiques concernées. Cette dernière possibilité est particulièrement intéressante car elle permet de connaître l’importance des différentes décharges en tant qu’aire de repos et d’espace nourricier pendant la migration. Lire la suite

Publicités
Publié dans Uncategorized | 1 commentaire

1er Rapport Intermédiaire 2013

Nous constatons depuis de nombreuses années que le comportement migratoire a subi d’importantes modifications chez plus de 50% de cigognes blanches (Ciconia ciconia) de la population de l’Europe du nord-ouest passant par la route occidentale. Un fort pourcentage de ces oiseaux ne se rend plus en Afrique occidentale, mais s’arrête déjà dans le sud de l’Espagne pour hiverner. Pour se nourrir, les oiseaux y séjournent surtout sur quelques grandes décharges à ciel ouvert.

banner_640px

A ce jour, il n’a pas été possible de déterminer la cause exacte du comportement migratoire modifié. Les cigognes ayant autrefois fait l’objet d’essais de réacclimatation portent-elles peut-être une part de responsabilité ? Il y a un demi-siècle, des cigognes blanches d’Afrique du nord ont été «importées» en Suisse et indirectement dans d’autres pays d’Europe occidentale dans le but de reconstituer les populations qui, à l’époque, avaient quasiment disparu. Les gènes des oiseaux élevés en volières se retrouvent probablement à l’heure actuelle chez de nombreuses cigognes européennes. Influencent-ils peut-être l’itinéraire ou la distance migratoire ? Quel est le rôle du changement climatique ? Des nombreuses questions auxquelles le projet «SOS Cigogne – la migration en mutation»  devra apporter une réponse. Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Travail sur le terrain de janvier à mars 2011

Au terme de travaux de planification et de préparation de plusieurs mois, le travail effectif débuta en janvier 2011 par un voyage de sondage et d’enquête.  Pendant 7 semaines (du 19 janvier au 11 mars 2011), le chef de projet séjourna en Espagne afin de faire le point de la situation, procéder aux premières enquêtes et établir les premiers contacts avec des partenaires potentiels. Quatre décharges ont été visitées. En résumé, on peut dire que les décharges continuent certes d’être d’une grande importance pour les cigognes blanches empruntant la route migratoire occidentale, mais que la transformation des décharges,  resp. la réduction des déchets organiques sont en route. Dans quelques années déjà, la ressource alimentaire que sont les déchets aura considérablement diminué.

Montoliu près de Lérida/Catalogne:
Depuis un certain temps déjà, on rapporte que la décharge de Montoliu gagne en importance pour les cigognes. En mars 2011, nous y avons pu observer plusieurs centaines de cigognes. Des personnes sur place parlent  de milliers d’oiseaux qui y séjournent en hiver

Dos Hermanas près de Séville/Andalousie:
Plusieurs milliers de cigognes en janvier 2011. Le permis d’accès à la décharge a malheureusement été refusé. Des observations indiquent toutefois que cette décharge abritant plusieurs milliers de cigognes en février 2011 n’a pas perdu de son importance depuis les années 2000/2001.

Miramundo près de Medina Sidonia/Andalousie:
Nous avons pu procéder à des enquêtes approfondies sur la décharge de Miramundo, aussi bien sur le comportement des cigognes sur la décharge que sur le rayon d’action, le comportement sur les lieux où elles passent la nuit, l’utilisation de l’habitat, etc. En février, nous y avons dénombré plus de 2 à 3000 individus. La décharge reçoit toujours des déchets organiques, mais en quantités moindres qu’il y a dix ans.

Los Barrios près d’Algéciras/Andalousie:
En février/mars 2011, pas plus de 300 cigognes environ. L’ancienne installation sur laquelle hivernaient des milliers de cigognes dans les années 2000/2001, a été abandonnée. Sur la nouvelle décharge non loin de là, les déchets sont triés, traités, puis stockés dans des halles ou en plein air sous toit. Seule une surface restreinte est réservée au dépôt de déchets organiques.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Télémétrie par satellite

En été 2011, 5 jeunes cigognes ont été munies de balises en Suisse afin de déterminer le degré d’importance des décharges publiques pour les cigognes suisses. Malheureusement, trois des cigognes avec balises ont cessé de transmettre des données entre août et septembre  2011. La carte des déplacements des différentes cigognes est régulièrement mise à jour  et peut être consultée sur:

>> Bruno
>> Dani
>> Amelios
>> Düschess
>> Sämi

Cigogne avec balise  « Bruno » :
Elle a l’habitude de faire des pauses de plusieurs jours sur différentes décharges publiques en Espagne. Début octobre, arrivée au Maroc, près de la ville de Kenitra, au nord de Rabat. Séjourne sur une décharge. Dernières données sur sa position recueillies le 10.10.2011. Eventuellement panne de l’émetteur (défaut technique ?).

Cigogne avec balise « Dani » :
Elle passe par la France, puis traverse les Pyrénées orientales. Pendant tout le mois de septembre et jusqu’au 10. 10.2011,  elle séjourne sur la décharge de Montoliu près de Lérida. Le 11 octobre, elle continue sa route en direction de Saragosse dans la vallée de l’Ebre et là encore, elle reste probablement sur une décharge publique.

Cigogne avec balise « Amelios » :
Elle passe par la France, puis traverse les Pyrénées orientales. Dernières indications sur sa position fin août 2011, un peu au sud de la frontière franco-espagnole. Probablement panne de l’émetteur (défaut technique ?).

Cigogne avec balise « Duchesse » :
Quatre semaines à peine après la mise en place de la balise, l’oiseau a été retrouvé mort le 4 août 2011 près du lieu de montage de la balise.

Cigogne avec balise « Sami » :
Sur la route de migration à travers l’Espagne, des haltes de plusieurs jours sur différentes décharges. Début octobre, passade du Détroit de Gibraltar et rapide poursuite à travers le Maroc, direction sud. Le 20.10.2011, près de la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal, à proximité du fleuve Sénégal.

Malgré les pannes dont 3 cigognes avec balise ont été victimes, les résultats fournis par la télémétrie par satellite confirment l’importance des décharges publiques sur la route migratoire occidentale. Les trois cigognes avec balise traversant l’Espagne, ont pour ainsi dire « sauté » d’une décharge à l’autre en allant vers le sud et les haltes un peu plus longues se sont toujours faites près de décharges. En plus des décharges déjà connues mentionnées ci-dessus, nous en avons pu repérer plusieurs autres au moyen des coordonnées GPS des oiseaux. Comme ce fut déjà le cas en 2000 et 2001, les rizières près du Guadalquivir se révélèrent être d’importantes zones nourricières à proximité des aires de repos.

Entretemps, nous avons récolté des milliers d’indications de lieu précises. Leur dépouillement détaillé fournira de nombreuses informations au sujet du comportement migratoire, du choix de l’habitat, du rayon d’action depuis le lieu de séjour, etc.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Collaboration internationale

 A côté des travaux sur le terrain, des contacts avec des partenaires potentiels ont été établis au cours du séjour en Espagne consacré aux recherches. La SEO (Société espagnole
d’ornithologie) est intéressée par une collaboration et sera d’un grand concours en tant que partenaire de projet lors des travaux en Espagne, p. ex. par son  aide lors de la saisie des données, lors des demandes d’accès aux décharges, etc. Une bonne collaboration est aussi en train de voir le jour avec les spécialistes du Village européen de la cigogne de Malpartida de Cáceres. D’autres contacts ont également été pris comme par exemple avec les experts de la protection de la cigogne en France. L’objectif visé consiste à donner au projet une assise internationale en collaboration avec des experts d’Espagne, de France et de l’ensemble des autres pays situés dans la zone d’habitat des cigognes empruntant  la route migratoire occidentale.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Le projet

Nom du projet : SOS Cigogne – la migration en mutation
Mandataire du projet : Cigogne Suisse (Directeur : Peter Enggist)
Chef de projet : Dr Holger Schulz

Le comportement migratoire de la cigogne blanche empruntant la route occidentale (Ciconia ciconia) s’est modifié: Contrairement aux anciennes habitudes, une forte proportion de ces oiseaux ne se rend plus en Afrique occidentale pour y hiverner, mais s’installe dans le sud de l’Espagne.

Lorsqu’à l’initiative de son directeur, Peter Enggist, « Cigogne Suisse », la société suisse œuvrant pour la protection de la cigogne blanche, organisa dans les années 2001 et 2002 son grand projet de télémétrie par satellite, presque la moitié des cigognes suisses ne continuait déjà plus sa route et restait dans le sud de l’Espagne. Il en va toujours de même de nos jours. Plusieurs milliers de « migrants occidentaux » interrompent en Espagne leur migration vers le sud, trouvant une abondante nourriture dans les rizières et avant tout sur les grandes décharges à ciel ouvert.   Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire