2ème Rapport intermédiaire, Août/Septembre 2013

MOUVEMENTS MIGRATOIRES DE CIGOGNES BALISÉES

 Le compte-rendu ci-après analyse les mouvements migratoires des cigognes balisées du projet « SOS Cigogne », à partir de la situation décrite par le dernier rapport jusqu’à l’état actuel au 9.09.2013. 

Des détails supplémentaires relatifs au comportement migratoire peuvent être trouvés facilement sur les cartes du site http://projekt-storchenzug.com. Pour analyser le comportement des cigognes, il est possible sur chaque carte des mouvements migratoires de sélectionner une période déterminée et de superposer une carte avec toutes les décharges publiques concernées. Cette dernière possibilité est particulièrement intéressante car elle permet de connaître l’importance des différentes décharges en tant qu’aire de repos et d’espace nourricier pendant la migration.

BALISES PAR SATELLITE 

Elvis (balisée comme cigogneau le 13.6.2012 à Biel-Benken/BL):
Le 18.3.2013, retour au nord depuis le sud de l’Espagne, 2 semaines plus tard, le 31.3.2013, arrivée dans l’Alsace, à la latitude du lieu de balisage. Puis la cigogne vagabonde dans un rayon d’env. 50 km entre Biel-Benken et Mulhouse, en passant par le sud de l’Allemagne, la Suisse et l’Alsace, en dernier principalement dans l’extrême sud-ouest du Bade-Wurtemberg, env. 10 km au nord de Bâle. Le 30.8. Elvis reprend la migration vers le sud. Passant par Bourg-en-Bresse et Montpellier, elle atteint la Catalogne/Espagne le 1.9. et depuis le 2.9., elle séjourne sur la décharge de Montoliu près de Lérida. 

Yumna (balisée comme cigogneau le 13.6.2012 au zoo de Bâle/BS):
Le16.4.2013, retour au nord depuis le sud de l’Espagne. A partir du 18.4. on la trouve au nord de l’Espagne entre Ejea de los Caballeros et Lérida, souvent sur des décharges, depuis env. le 15.8. à proximité de la décharge de Saragosse dans la vallée de l’Ebre. Le 28.8. départ direction sud-ouest et dès le 1.9.,  elle atteint les environs de la plus grande décharge au sud de Madrid. Elle y séjourne depuis, principalement sur la décharge de Vaciamadrid. Les gîtes nocturnes se situent la plupart du temps le long du Rio Manzanares. 

Malou (balisée comme cigogneau le 7.7.2013 à Steinmaur/ZH):
Jusqu’au 24.7. dans les environs immédiats du lieu de balisage, puis extension du rayon d’action jusqu’à env. 7 km autour du lieu de balisage avec des retours réguliers au lieu de balisage. Localisée pour la dernière le 31.8.2013, à env. 1 km à l’est du lieu de balisage. La cigogne a peut-être été victime d’un accident. 

Pepe (balisée le 27.5.2013 comme cigogne adulte à Pinilla del Valle près de Madrid/Espagne):
D’abord et jusqu’au 26.7.2013 quelques escapades depuis le lieu de balisage jusqu’à env. 40 km direction  le sud (décharge de Colmenar Viejo). Dès le 28.7. à aujourd’hui, env. 10 km au sud de Madrid, en journée la plupart du temps sur la décharge de Vaciamadrid et la nuit très souvent 2-3 km à l’est, au bord des étangs de la vallée du Rio Jarama. 

ENREGISTREURS DE DONNEES 

Depuis fin 2012, des enregistreurs de données remplacent de plus en plus les balises. A l’instar des balises, ces derniers captent des données GPS et les mémorisent sur une puce interne. Ces données ne sont toutefois pas transmises via un satellite aux scientifiques comme c’est le cas des balises, mais chaque jour 5 coordonnées sont envoyées via SMS  directement à la base de données de SOS Cigogne, puis intégrées automatiquement aux cartes des voies de migration de notre site Internet. Les autres données collectionnées par les enregistreurs peuvent être téléchargées manuellement par les collaborateurs. Avantages de la nouvelle technologie : le coût élevé de la transmission par satellite est supprimé, les enregistreurs sont moins chers que les balises et chaque jour, jusqu’à 5 ensembles de données sont disponibles. 

Mais ce nouveau procédé n’est pas exempt d’inconvénients: si une cigogne se trouve dans un « trou radio » (absence de réseau), ce qui est le cas lors du survol du Sahara, la transmission via SMS est impossible. Ces derniers jours il est clairement apparu que des données sont à nouveau transmises dès que les cigognes arrivent au Sahel, au sud du Sahara. Les coordonnées captées dans le « trou radio » sont stockées par l’enregistreur et peuvent être téléchargées manuellement une fois que la cigogne a de nouveau été localisée, p. ex. lorsqu’elle retourne au lieu de reproduction. 

Les enregistreurs de données sont utilisés aussi bien en Suisse qu’en Espagne. Il doit ainsi être possible d’examiner les différences dans le comportement migratoire des cigognes suisses et espagnoles.  De plus, les données relatives aux cigognes balisées en Espagne fourniront des données fondamentales sur l’utilisation des décharges et des autres ressources alimentaires. 

Enregistreurs mis en œuvre en Suisse : 

Hildi (balisée comme cigogneau le 26.6.2013 à Uznach/SG):
Jusqu’au 20.8.2013, excursions dans un rayon d’env. 5 km autour du lieu de naissance/balisage. Ensuite, pendant 5 jours lents déplacement direction sud-ouest jusqu’ à l’extrémité sud du Greifensee. Le 26.8. début de la migration vers le sud: D’abord jusqu’à Neuchâtel, le 27.8. jusqu’à Vallery au sud de Genève, puis en passant par le delta du Rhône et Perpignan vers la Catalogne/Espagne. Le 1.9. près de Quinto dans la vallée de l’Ebre, à env. 40 km au sud de Saragosse. Le 2.9. à env. 120 km plus au sud-ouest près de Monreal del Campo. Depuis lors, régulièrement des coordonnées indiquant exactement la même position. La cigogne a très probablement été victime d’un accident. La recherche de l’émetteur a été mise en route par notre partenaire SEO, Javier de la Puente. 

Amelios III (balisée comme cigogneau le 25.6.2013 au zoo de Bâle/BS):
Jusqu’au 26.7.2013 uniquement des expéditions courtes (max. 5 km). Ensuite, jusqu’au 13.8. env. 45 km vers l’ouest direction l’Alsace (près de Bessoncourt). Le 14.8. débute la migration vers le sud. Première nuit  sur la décharge près de Bourg-en-Bresse, puis jusqu’en Provence, à proximité d’Arles. Du 16. au 31.8. sur la décharge de Narbonne, à env. 80 km de la frontière espagnole, et le 2.9. en Catalogne/Espagne près de Vic. Le 3.9. poursuite en direction de la décharge de Montoliu près de Lérida, où elle séjourne depuis en continu. Gîtes nocturnes dans les forêts situées le long du Rio Segre ou bien dans la ville de Lérida. 

Lenny (balisée comme cigogne adulte le 25.6.2013 au zoo de Bâle/BS):Jusqu’au 22.8.2013, la cigogne séjourne au zoo de Bâle et part à la recherche de nourriture sur env. 10 km dans les espaces verts environnants, p. ex. la vallée du Rhin près de Grenzach-Whylen. Le 23.8. débute la migration vers le sud. D’abord env. 150 km direction sud-ouest jusqu’à Saint-Vit/Besancon, les deux jours suivants jusqu’à Montélimar dans la partie sud de la vallée du Rhône et le 26.8. jusqu’à Figueres en Catalogne au sud de la frontière espagnole. Le 27.8.2013, après un vol d’env. 170 km en direction sud-ouest, Lenny atteint la décharge de Castellnou de Seana, quelque 18 km au nord-est de Lérida. Le 2.9. elle poursuit sa route direction sud-ouest pour arriver à la décharge d’Alcazar de San Juan. Depuis le 4.9. elle séjourne sur la décharge et les terrains agricoles des environs. 

Nils (balisée comme cigogneau le 27.6.2013 au zoo de Zurich/ZH):
Jusqu’au 17.8.2013 au nord du lac de Zurich, jusqu’à Hombrechtikon et Mönchaltorf. Dès le 18.8. env. 30 km plus à l’ouest (Bünzen). Le 20.8. début de la migration vers le sud. La cigogne vole d’abord d’une traite jusqu’aux abords de la Camargue au sud-ouest d’Arles. Le jour suivant, on la trouve déjà à Vic au nord de l’Espagne et le 22.8. elle arrive déjà dans la vallée de l’Ebre près de Fuentes de Ebro à proximité de Saragosse où elle reste jusqu’au 2.9.  Dès le 3.9. elle survole la décharge de Tudela et Madrid pour arriver près de Tolède (5.9.), et le 7.9. dernière info sur sa présence en Espagne aux environs de La Campana, entre Cordoue et Séville. Le 8.9. la cigogne traverse le Détroit de Gibraltar et fait une halte à la hauteur de Larache au Maroc septentrional. Le 9.9. elle continue sa route vers la décharge de Kenitra.  

Apollo (balisée comme cigongeau le 28.6.2013 à Möhlin/AG):
Jusqu’au 4.8.2013 dans les environs du leu de naissance/balisage. Dès le 5.8. env.  55 km direction ouest-sud-ouest (Miécourt et Porrentruy) où elle vagabonde pendant environ 5 jours. Le 11.8. débute la migration vers le sud. D’abord vers Bourg-en-Bresse (décharge), et dès le18.8. jusque dans la région de Lyon. Le 19.8. elle atteint le bord ouest de la Camargue près d’Arles, et continue son vol le lendemain en direction de Narbonne, puis directement vers le nord de l’Espagne, à quelque 60 km au nord-est de Lérida. Depuis le 22.8. elle séjourne sur la décharge Montoliu près de Lérida et dans les environs immédiats. 

Rheini (balisée comme cigogneau le 25.6.2013 à Saxerriet/SG):
Jusqu’au 15.8.2013 dans les environs du lieu de naissance/balisage. Ensuite, bref séjour dans la vallée du Rhin, direction sud (Vaduz/FL), puis retour au lieu de naissance. Le 21.8. elle longe le Rhin sur env. 20 km direction nord pour rester à cet endroit jusqu’au 30.8., puis elle part le 31.8. vers l’ouest jusqu’à Zurich. Le 1.9. elle atteint la hauteur de Lyon en France, le 2.9. déjà les environs de Narbonne où elle s’installe sur la décharge  Le 3.9. poursuite de la route vers l’Espagne et le 4.9. elle se trouve dans les environs de la décharge de Montoliu près de Lérida où elle séjourne depuis. Gîtes nocturnes dans les forêts le long du Rio Segre et dans la ville de Lérida. 

Enregistreurs mis en œuvre en Espagne : 

Juana (balisée comme cigogneau le 14.3.2013 à Malpartida de Cáceres/Estrémadure/Espagne):
Jusqu’au 26.7.2013 près du lieu de naissance/balisage, avec des excursions d’env. 25 km au nord-ouest sur des pâturages. Puis elle survole la décharge de Mérida et se dirige vers la nouvelle décharge de Badajoz (29.7.2013), puis quelque 80 km vers le nord-ouest direction le Portugal jusqu’à la décharge de Fronteira. Le 31.7. retour à la décharge de Badajoz où elle reste jusqu’au 13.8. Le 16.8. à nouveau sur la décharge de Mérida, le 17.8. arrivée sur la décharge de Dos Hermanas près de Séville/Andalousie où elle séjourne depuis. 

Marcellino (balisée comme cigogneau le 10.6.2013 à Los Barruecos près de Malpartida de Cáceres/ Estrémadure/Espagne:
Jusqu’au 18.7.2013 dans les environs immédiats du lieu de naissance/balisage. Puis début de la migration vers le sud. En l’espace de 3 jours, la cigogne atteint presque l’extrémité sud de l’Espagne. Dernière info sur sa présence en Espagne le 22.7. dans l’immense parc d’animaux de Tahivilla. Par la suite, probablement en action dans le nord du Maroc car dès le 31.7. nous recevons chaque jour des coordonnées correspondant à la décharge de Kenitra/Maroc. Le 24.8. poursuite de la migration avec des haltes à Rabat (aussi sur la décharge du lieu) et le 26.8. quelque 200 km plus au sud près d’El Borouj/Maroc. Le 27.8. la cigogne atteint la région d’Agadir, le 29.8. elle survole la frontière algérienne et sa présence est ensuite attestée à la limite nord du Sahara, à proximité de la petite ville-oasis de Tindouf. Après un « silence radio » de plusieurs jours en raison du survol du désert, de nouveaux signaux sont captés dès le 9.9. pointant au sud du Sahara, dans la partie méridionale de la Mauritanie, à env. 70 km au nord-ouest de Kiffa. 

Pipe (balisée comme cigogneau le 12.6.2013 près de Malpartida de Cáceres/Estrémadure/Espagne):
Jusqu’au 9.7.2013 dans les environs du lieu de naissance/balisage. Elle vagabonde jusqu’au 18.7. en Estrémadure près de Trujillo avant de partir vers le sud le 19.7.pour atteindre, le 21.7. la décharge de Dos Hermanas près de Séville. Elle y reste jusqu’au 13.8. , puis elle s’envole direction sud pour arriver le 15.8. sur la décharge de Jerez de la Frontera, le 16.8. sur la décharge de Medina Sidonia où elle reste pendant 2 jours. Ensuite, elle vagabonde jusqu’au 28.8. dans les alentours de Chiclana de la Frontera. Depuis, elle y séjourne souvent, le jour, sur l’aire d’une ancienne décharge, puis elle passe la nuit en général sur la lagune de Jeli. Ce gîte nocturne nous est déjà connu suite à des recherches sur le terrain menées précédemment. Le 29.8. elle continue sa route, traverse le Détroit de Gibraltar et arrive à Tiflet/Maroc situé à la hauteur de Rabat. Le 30.8. elle se trouve près d’Ouarzazate, à la limite nord du Sahara. Les coordonnées suivantes nous ne  parviendront qu’après le survol du désert le 6.9. depuis le sud de la Mauritanie. A proximité de Tidjikja où elle se trouve toujours à l’heure actuelle. 

Enara (balisée comme adulte le 3.6.2013 à Prado Herrero, Soto de Real (Madrid/Espagne):
Jusqu’au 28.7. la cigogne navigue régulièrement entre le lieu de balisage (la nuit) et  la décharge de Colmenar Viejo distante d’env. 25 km (pendant la journée, pour se nourrir). Le 29.7. départ direction sud jusqu’à Madrid vers la décharge de Vaciamadrid située au sud de la ville. La plupart du temps elle passe les nuits dans les dépressions voisines des rivières Rio Manzanares et Rio Jarama. 

Marta (balisée comme cigogneau le 4.6.2013 à Barrundio (Alvala), nord de l’Espagne):
Jusqu’au 8.8.2013 aux alentours du lieu de naissance/balisage et sur la décharge de Gardelegi à env. 15 km plus au sud-ouest (près de Vitoria-Gastein).Le 9.8. départ en direction de Madrid. Jusqu’au 18.8. au sud de Madrid sur la décharge de Vaciamadrid et dans les dépressions des rivières Rio Manzanares et Rio Jarama. Le 19.8. poursuite de la route par Tolède en direction de Navalmoral de la Mata. Le 21.8. elle arrive en Andalousie en passant par la décharge de Medina Sidonia pour atteindre finalement le Détroit de Gibraltar qu’elle traverse le 23.8. De quelque 150 km au sud de Tanger nous arrive la dernière coordonnée près de Souk Elarbaa Du Gharb, avant le survol du Sahara. Le 9.9. la cigogne a achevé la traversée du Sahara. Elle est localisée au Mali, près de Léré à env. 50 km au nord-ouest du delta intérieur du Niger. 

Goyo (balisée comme adulte le 10.6.2013 à Prado-Herrero, Soto del Real/Madrid/Espagne):
Jusqu’au 27.7.2013, la cigogne (partenaire d’Enara) a fait des allers et retours réguliers entre le lieu de balisage et les pâturages voisins, resp. la décharge de Colmenar Viejo située à 25 km au sud-est. Le 28.7. départ vers le sud direction Madrid, jusqu’à la décharge de Vaciamadrid au sud de la ville. Elle passe les nuits en général dans les dépressions voisines des rivières Rio Manzanares et Rio Jarama. 

Porma (balisée comme adulte le 31.5.2013 à Ambasaguas de Curuneno (Léon/Espagne):
Jusqu’au 12.8.2013 dans les alentours du lieu de balisage. Le 13.8. début de la migration vers le sud en passant par Zamora et Cordoue en Andalousie et le 19.8. arrivée sur la décharge de Dos Hermanas. Le 20.8. elle arrive dans les rizières près de Cádiz. Puis un peu plus au sud, elle passe par la décharge de Medina Sidonia et le 26.8. elle est de retour à la décharge de Dos Hermanas. Depuis lors, elle stationne sur la décharge et dans les environs. 

Dalia (balisée comme cigogneau le 19.6.2013 à Pinilla de Valle (Madrid/Espagne):
Jusqu’au 10.7.2013 dans les environs immédiats du lieu de naissance/balisage et dans les prairies et les zones agricoles alentour, puis elle vagabonde dans un rayon maximum de 25 km au sud. Dès le 15.7. souvent sur la décharge de Colmenar Viejo. Victime d’un accident près de la décharge aux environs du 22.7.2013. L’émetteur qui est en état de marche a été récupéré et pourra être réutilisé. 

Olalla (balisée comme cigogneau le 4.6.2013 à Barrundio (Alava), nord de l’Espagne):
Jusqu’au 19.8.2013 aux alentours du lieu de naissance/balisage. Pujis départ pour Tudela en passant par Logroño. Depuis lors, près de Tudela et d’Alfaro sur la décharge d’Alfaro et sur des prairies et des teerains agricoles. 

Alba (balisée comme adulte le 30.5.2013 à Ambasaguas de Curueno (Léon/Espagne):
Jusqu’au 25.8. dans les environs du lieu de balisage. Le 26.8. départ vers le sud, jusqu’au 31.8. sur la décharge de Zamora et le 1.9. sur la décharge de Navalmoral de la Mata. Le 8.9. à env.120 km plus au sud. Direction la décharge de Villanueva de la Serena. 

Unai (balisée comme cigogneau le 19.6.2013 à Pinilla de Valle (Madrid/Espagne):
Jusqu’au 28.7.2013 sur le lieu de naissance/balisage. Pendant la journée, du 29.7. au 2.8. souvent sur la décharge près de Pinto juste au sud de Madrid, les gîtes nocturnes sont souvent quelques kilomètres plus loin. Le 3.8. poursuite de la migration par Ciudad Real et Cordoue jusqu’à la pointe sud de l’Espagne. Ici, près du lac de barrage d’Embalse de Celemin, dernière coordonnée le 5.8.2013, à quelques kilomètres de l’immense parc d’animaux de Tahivilla. De là, la cigogne a probablement passé en Afrique le 6.8. et entrepris la traversée du Sahara. Les signaux suivants ont été captés le 7.9., depuis le Nigéria, à peu de distance d’Anderanboukane, village situé sur la frontière entre le Mali et le Nigéria. Cet endroit n’est pas une inconnue pour nous depuis notre expédition africaine de SOS Cigogne de 2001. La cigogne y réside depuis cette date dans un « wadi » humide (rivière en grande partie asséchée).

 

Les cigognes Lola, Pepa et Antonia ont été munies de balises près de Malpartida de Cáceres. Il s’agit toutefois d’un ancien modèle d’enregistreur qui ne transmet pas de données par SMS. Celles-ci peuvent être téléchargées uniquement par radio via une base terrestre lorsque le lieu de séjour momentané des cigognes est connu. Actuellement, pendant la période de migration, nous n’avons malheureusement pas la possibilité de déterminer ce lieu.

Dr. Holger Schulz
Projet « SOS Cigogne », Cigogne Suisse
Bergenhusen, le 9 septembre 2013

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour 2ème Rapport intermédiaire, Août/Septembre 2013

  1. « Les signaux suivants ont été captés le 7.9., depuis le Nigéria, à peu de distance d’Anderanboukane, village situé sur la frontière entre le Mali et le Nigéria. Cet endroit n’est pas une inconnue pour nous depuis notre expédition africaine de SOS Cigogne de 2001.  » Il n’y a pas de frontière entre le Mali et le Nigéria… Vous devez confondre avec la frontière du Niger et du Mali. Au Nigeria elle aurait déjà été bouffée, la pauvre Unai ! Dans la région d’Ansongo-Ménaka infestée de djihadistes à la gâchette facile, les risques sont tout aussi grands, vous me direz ! Vive les décharges, alors !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s